Comment prendre soin de votre chat en hiver

Les chats ont besoin de soins spéciaux en hiver à cause des basses températures. Dans les mois plus froids, il est important de savoir comment prévenir les rhumes et de savoir quels symptômes devraient nous alarmer. Si l’autre jour, nous avons partagé avec vous quelques conseils pour prendre soin du chien en hiver, aujourd’hui nous passons en revue les recommandations pour prendre soin de votre chat en hiver. Ne le laissez pas attraper froid!

Vérifiez la température et évitez les changements brusques

Les chats sont plus sensibles au froid que les humains et les chiens, d’où l’image classique du chat blotti et enroulé dans une boule, près d’une couverture, un feu ou un poêle en hiver.

gato_invierno_1

Au cours de ces mois, votre chat aura froid, alors assurez-vous que l’intérieur de votre maison bénéficie d’une température confortable et évitez les courants d’air et les changements brusques de température. Il est probable que pendant ces mois votre chat cherche le contact corporel, ce n’est pas parce qu’il est plus affectueux que d’habitude, mais tout simplement parce qu’il a froid. Donc embrassez votre chat et couvrez- vous, tous les deux, avec une couverture.

Protégez votre chat du froid

Les chats changent souvent leur pelage lorsque l’hiver s’approche, et à travers ce mécanisme la nature leur offre un pelage plus épais et plus fort pour les aider à maintenir leur température corporelle quand il fait froid.

gato_invierno_2

 

Mais il y a des chats qui, malgré cela, ont besoin d’aide extérieure pour garder la chaleur de leur corps et ne pas tomber malades. Si votre chat est un chat égyptien ou un chat avec peu de poils ou un pelage fin, s’il est un chiot ou un chat âgé, ou s’il est malade ou immunodéprimé, n’hésitez pas à le couvrir avec un manteau ou une couche pour chat, il vous remerciera!

Une plus grande quantité de nourriture

En hiver, le chat a besoin de manger plus afin que ses réserves d’énergie l’aident à maintenir la température corporelle. Le plus simple est d’augmenter un peu la quantité d’aliment fourni –  mais sans exagérer, parce que sinon vous pouvez arriver au printemps avec un chat obèse à la maison.

gato_invierno_3

Comme nous l’avons dit l’autre jour, la nourriture idéale pour chat doit combiner les aliments secs et les aliments humides, puisque les chats ont tendance à boire moins d’eau de la nécessaire, et l’aliment doit être surtout riche en protéines animales et graisses. Prendre soin de votre chat en hiver consiste à fournir une alimentation saine et équilibrée pour renforcer tout son organisme.

Visitez le vétérinaire si nécessaire

Pour prévenir et pour guérir, allez chez le vétérinaire chaque fois que vous en avez besoin. Avant l’hiver, il est conseillé de vérifier si votre chat a tous les  vaccins et assurez-vous que son système immunitaire est à un niveau optimal. Et si pour une raison quelconque au cours de l’hiver, vous voyez qu’il a le nez qui coule, les yeux humides et qu’il éternue, allez immédiatement chez le vétérinaire. Dans un chat, un simple rhume peut conduire à des maladies plus graves.

Observez votre chat avec attention s’il est à l’extérieur

gato_invierno_4

Si votre chat est parmi ceux qui passent de longues périodes à l’extérieur au cours de la journée, vous devriez le regarder attentivement et donner une attention particulière à tous les symptômes du rhume. Comme nous l’avons dit précédemment, les chats sont très sensibles aux basses températures et surtout aux changements brusques, et si votre maison est très chaude et l’extérieur est très froid, votre chat est plus susceptible de tomber malade.

Utilisez-vous déjà ces recommandations lorsque vous prenez soin de votre chat en hiver? N’hésitez pas à suggérer un élargissement de la liste si vous faites usage d’idées supplémentaires à la maison. Bonnes fêtes!

Images | Pixabay

Partager!
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Trackbacks and pingbacks

  1. Les maladies les plus courantes chez les chats: bronchopneumonie - FR Rexpetfood
    […] mais il est une circonstance extérieure qui favorise le développement de la maladie. Comme nous l’avons dit il y…

Leave a Reply