Les maladies les plus courantes chez les chats: bronchopneumonie

Aujourd’hui, nous commençons une nouvelle série dans laquelle nous passons en revue les maladies les plus courantes chez les chats afin de t’aider à les prévenir ou les reconnaître et les traiter si votre chat est affecté. Nous avons commencé avec l’une des maladies les plus courantes: la bronchopneumonie.

Les chats sont très sensibles à la bronchopneumonie, et cette maladie est considérée comme une maladie très grave qui met en danger leur vie. Elle est particulièrement grave chez les chiots et les chats âgés ou immunodéprimés à cause d’autres maladies précédentes comme la leucémie, dans ce cas vous devez visiter le vétérinaire dès que les premiers symptômes sont détectés.

Qu’est-ce que la bronchopneumonie?

La Bronchopneumonie est une infection du poumon qui chez les chats est habituellement causée par des virus et aggravée par des bactéries, qui profitent des dommages causés par le virus pour s’installer et rendre pire le tableau de l’infection. Une autre cause fréquente de la bronchopneumonie chez les chats est l’infection par inhalation d’air avec des éléments externes inadéquats, tels que l’acide gastrique des vomissements.

Conditions favorables à la bronchopneumonie

Le froid n’est pas une cause directe de la bronchopneumonie, mais il est une circonstance extérieure qui favorise le développement de la maladie. Comme nous l’avons dit il y a quelques jours, les changements brusques de température en hiver entre l’intérieur et l’extérieur rendent les chats beaucoup plus vulnérables à ces infections.

bronconeumonia_1

De même, l’alimentation de votre chat est très importante pour renforcer ou affaiblir sa condition physique et son système immunitaire, donc soyez sûr de donner à votre chat une bonne nourriture pour chat tout au long de l’année afin de prévenir les maladies.

Et enfin, gardez à l’esprit que si votre chat a une prédisposition génétique à développer la maladie, il est plus susceptible de récidiver et de développer la maladie qu’un chat sans ce bagage génétique. Comment allez-vous le savoir? Si votre chat a déjà développé la maladie, il aura plus de possibilités de tomber malade.

Les symptômes de la bronchopneumonie

Les symptômes de la bronchopneumonie sont assez faciles à repérer:

  • Fièvre
  • Toux
  • Bulles dans la poitrine lors de la respiration
  • Difficulté à respirer et à avaler
  • Sécrétions (mucosité) nasales et oculaires
  • Manque d’appétit
  • Décadence générale

Dans les cas graves, une cyanose ou le manque d’oxygène, qui se manifeste principalement dans les muqueuses (gencives et paupières inférieures): si elles sont bleues, votre chat souffre d’un important manque d’oxygène

Quoi faire lors d’une bronchopneumonie?

Comme nous le disions au début, la bronchopneumonie est une maladie qui peut tuer votre chat, alors ne manquez pas une minute à partir du moment que vous détectez que votre chat pourrait souffrir de cette maladie.

bronconeumonia_2

Rendez-vous immédiatement à votre vétérinaire. Il fera une plaque pour déterminer l’état des poumons de votre chat, une analyse de sang pour déterminer son état physique et ses niveaux d’oxygène dans le sang, et il est même possible qu’il fasse une analyse du liquide pulmonaire  pour déterminer la cause de l’infection ou même le type de virus ou bactérie qui a causé la maladie et pouvoir ainsi  fournir le traitement le plus approprié.

Le traitement de la bronchopneumonie

Dans les cas graves, à savoir dans les cas où le chat souffre de cyanose, votre animal devra rester à l’hôpital vétérinaire jusqu’à l’amélioration de son état général. Aussi, s’il est déterminé que l’infection a été par inhalation, il devra également rester à l’hôpital vétérinaire puisque, dans ces circonstances, la prise d’antibiotiques par voie orale est déconseillée.

Lorsque vous pouvez le traiter à la maison, habituellement le traitement comprend:

  • Une bonne hydratation, qui est essentielle pour maintenir les fluides corporels en bon état et pour aider le corps du chat à éliminer la mucosité.
  • Les antibiotiques, qui empêchent une aggravation du tableau clinique et aident à combattre l’infection
  • Les anti-inflammatoires, qui contribuent à l’amélioration de l’état général du chat, pour baisser la fièvre et, en général, pour le décongestionner.

Un point important dans le traitement est la nourriture. Un chat avec une bronchopneumonie verra son sens de l’odorat affecté en raison de la mucosité, mais chez les chats l’odorat est le sens qui leur dit si les aliments peuvent être consommés ou non. Sans ce sens, le chat perdra l’appétit et ne mangera rien, avec le risque de détériorer à nouveau son état général.

Pour éviter cela, les premiers jours de la maladie, il est souhaitable de fournir un aliment humide qui a une forte odeur ou de chauffer l’aliment afin qu’il ait un arôme, pour que le chat, même avec de la mucosité, puisse sentir la nourriture et l’accepter. Après les jours critiques, vous pouvez nourrir votre chat avec votre aliment habituel pour les chats.

Nous espérons que ce poste a été utile pour mieux comprendre et détecter la bronchopneumonie, l’une des maladies les plus courantes chez les chats.

Images | Pixabay, Fotolia.
Photo-en-tête | Pixabay.

Partager!
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Trackbacks and pingbacks

No trackback or pingback available for this article.

Leave a Reply