Leucémie féline: symptômes et prévention

Si vous êtes un amoureux des félins, vous avez un chat ou vous en voulez un, vous devez prendre en compte cette maladie grave qui tend à être très courante chez les chats : la leucémie.

Si vous lisez ceci, c’est parce que vous voulez savoir quels sont les symptômes de la leucémie féline, sa prévention et son traitement. Mais, nous signalons déjà que malheureusement cette maladie est incurable :(.

Asociación Defensa Felina de Sevilla

Nous avons écrit cet article pour vous tous afin de pouvoir résoudre tous vos doutes.

Qu’est-ce que la Leucémie féline?

La Leucémie féline est une maladie infectieuse mortelle et chronique provoquée par un rétrovirus oncogène (feLV). Ce virus infecte, détruit et/ou abîme les cellules du système immunitaire en laissant l’animal exposé à une grande variété de maladies ou d’infections secondaires comme le retard de croissance ou le cancer. Malheureusement, le diagnostic est compliqué puisque la maladie est incurable.

Cette maladie fréquente varie selon différents facteurs tels que : la zone géographique, la densité de population ou l’état de santé de l’animal, entre autres. Toutefois, la prévalence de cette maladie diminue, passant de 5 % à 1,5 % par an en raison des mesures préventives.

leucemie chats

Asociación Defensa Felina Sevilla

En ce qui concerne l’âge où les chats sont plus susceptibles de contracter le virus, il faut souligner que la première année de vie du chat est le moment où existe le plus de risque d’attraper la maladie, c’est-à-dire entre 2 et 8 semaines de vie. Depuis le quatrième mois de vie, il est difficile que la maladie se reproduise. Bien que les adultes soient plus résistants, si ceux-ci sont en contact permanent avec des doses élevées, ils peuvent être infectés.

En revanche, le genre de l’animal est aussi important car, généralement,  les mâles ont un pourcentage plus élevé d’infection. En ce qui concerne les mois de l’année avec plus de probabilité d’infection, ce sont le mois d’avril et, surtout, les mois d’hiver, mais il est à noter que certaines études ont établi que le plus grand nombre de leucémies félinesapparaissent habituellement pendant les mois d’automne.

Transmission du virus

La plupart des chats, probablement 100 %, sont porteurs du rétrovirus endogène, intégré dans le génome de leurs cellules.

Pour être en mesure de transmettre le virus,le chat infecté doit avoir un contact direct, étroit et continu avec le chat sain. La transmission est interrompue si les chats sont séparés. Le virusn’est pas très résistant aux conditions environnementales d’une maison et il est facilement détruit par la plupart des désinfectants, savons, par la chaleur ou la lumière directe du soleil. C’est pourquoi le virus, une fois en dehors du corps de l’animal, ne survit pas plus de quelques heures.

Habituellement, la maladie se propage grâce aux fluides, par voie oro-nasale et à travers la salive, l’écoulement nasal, l’urine, le lait, le sang, le sperme, les sécrétions vaginales, les leucocytes et l’épithélium urogénital. Les chats n’ontpas tous les mêmes chances de contracter le virus, ceux qui sont liés aux colonies ou ont tendance à quitter la maison sans supervision des propriétaires, sont plus susceptibles d’attraper la maladie.

Par rapport aux humains et aux autres animaux domestiques, vous ne devriez pas vous inquiéter, ce virus ne peut pas infecter ces corps.

Après l’exposition au virus, 3 choses peuvent arriver:

  • Immunisation: À plusieurs reprises, les chats qui ont été exposés au virus peuvent acquérir une immunité. Si c’est le cas, ils vont simplement souffrir de fièvre, léthargie ou apathie pendant quelques jours, mais le virus disparaît du corps.
  • Latence: Dans d’autres cas, le virus peut être éliminé du sang et de la salive, mais il restera dans la moelle osseuse ou dans un autre organisme, ayant comme conséquence la réapparition du virus dans les situations de stress ou de défense de l’animal ou en revanche, la disparition complète du virus.
  • Infection: Enfin, il existe des chats infectés qui ont ce virus dans leur corps tout au long de leur vie. Ils peuvent mener une vie normale, mais au fil des ans ils peuvent développerdes maladies liées à la leucémie et ont tendance à mourir.

Symptômes

Il y  a différentes réponses au virus. Selon les statistiques, 25 % des chatsinfectés développent souvent une anémie et 15 % un cancer. Il est probable que, pendant les premières étapes de la maladie, les symptômes n’apparaissent pas. Cependant, après quelques semaines, mois ou  années, la santé féline commence à se détériorer et les maladies dérivéesdu virus commencent à apparaître.

symptomes leucemie feline

Asociación Defensa Felina de Sevilla

Les symptômes les plus courants sont les suivants : fièvre, léthargie, perte d’appétit, perte de poids progressive, détérioration du pelage, gonflement des ganglions lymphatiques, anémie, infection de la peau ou respiratoire et signes gastro-intestinales.  

Parmi les types de cancer qui peuvent se développer à la suite de ce virus nous trouvons : le cancer de moelle osseuse, la leucémie, le cancer des ganglions lymphatiques, thymus, rein, intestin, foie, yeux ou nez.

Pronostic

Le pronostic pour un chat souffrant de leucémie féline n’est pas très favorable. Les statistiques disent qu’entre 80 et 90 % des chats infectés meurent entre 6 mois et 3 ans après, à compter de la date du diagnostic. Leur espérance de vie, à certaines occasions, est plus longue et il y a même des chats qui peuvent rester en bonne santé sans manifester la maladie. L’âge d’infection est décisif pour leur évolution ultérieure, car si le chat est plus âgé il sera moins susceptible d’attraper la maladie.

pronostic leucemie feline

Asociación Defensa Felina de Sevilla

Prévention

Comme nous l’avons dit à plusieurs reprises, ce virus n’a pas de remède et l’espérance de vie des chats infectés est très courte. Par conséquent, pour éviter que nos amis félins attrapent la maladie nous devons prévenir la contagion.

Pour une bonne prévention nous devons tenir compte du fait que le virus tend à être là où il y a beaucoup de chats, par conséquent nous ne devons pas permettre que notre chat socialise avec d’autres chats si nous ne savons pas s’ils sont porteurs du virus ou non. Nous devons également leur donner une bonne nutrition et une bonne vie sans stress.

En revanche, il existe plusieurs vaccins qui offrent des résultats d’efficacité très variables, certains permettent même une immunité d’au moins 12 mois. Malgré cela, il convient de noter en effet qu’aucun vaccin ne produit une protection suffisante. Au même temps, il est important de noter que ce vaccin n’est pas indispensable et qu’il est seulement recommandé pour les chats qui ont le risque de contagion. Avant la vaccination, il est important de diagnostiquer si le chat est infecté ou non, parce que si oui, le vaccin est inutile.

prevention leucemie feline

Asociación Defensa Felina de Sevilla

Si vous choisissez finalement  le vaccin, il faut dire qu’il s’agit de deux doses séparées par 3 – 5 semaines. Après une année, il faudra revacciner avec une dose et si le chat continue à être exposé au risque, la vaccination continuera chaque année.

Avec tout cela, nous recommandons fortement de vacciner vos chats afin d’éviter de plus grands maux. Vous savez, mieux vaut prévenir que guérir;).

Partager!
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Trackbacks and pingbacks

No trackback or pingback available for this article.

Leave a Reply